« Liberté, que de crimes ne commet-on pas en ton nom … ? »

Communiqué de la Fédération Nationale de la Libre Pensée
mercredi 3 janvier 2018
par  mgrodin

« Liberté, que de crimes

ne commet-on pas en ton nom … ? »

C’est avec stupeur que la Fédération nationale de la Libre Pensée a pris connaissance de la campagne hystérique du Conseil Représentatif des associations noires (CRAN)  contre une affiche du Festival internationale du film fantastique à Saint-Philippe à la Réunion, affiche présentée comme « raciste ». Ce festival connait un succès international depuis 2011.

Ceci est clairement illustratif d’une conception totalement communautariste que développe, mais il n’est pas le seul, le CRAN : tous les blancs sont responsables de l’esclavage ;  comme hier tous les juifs étaient responsables des misères du monde ; comme aujourd’hui pour les xénophobes « de droite et de gauche » : tous les musulmans sont responsables des attentats terroristes des djihadistes. C’est une conception de guerre civile, d’affrontements des communautés.

La Libre Pensée condamne fermement ces menées liberticides contre cette affiche d’un festival. Elle assure de sa totale solidarité Aurélia Mangin, organisatrice du festival et Olivier Rivière, maire de saint-Philippe (ville où se tient le festival) dans leurs combats pour défendre la liberté d’expression.

La Libre Pensée a toujours fait sienne la devise « Toute licence en art » contre tous les Inquisiteurs qui veulent faire plier l’art à leurs exigences dogmatiques et sectaires. Avec des arguments aussi stupides que ceux employés par le CRAN, va-t-on désormais interdire Othello de Shakespeare ? Avec la révision de l’Histoire vient toujours la révision et la censure artistiques. Nous combattrons toujours les Iconoclastes.

La Libre Pensée appelle à défendre la liberté d’expression, partout et en tous lieux.

Paris,  le 5 janvier 2018

PDF - 510.7 ko
« Liberté, que de crimes ne commet-on pas en ton nom … ? »