Non au projet des églises catholique et protestantes visant à rendre obligatoire l’enseignement religieux dans les établissements du second degré !

jeudi 1er février 2018
par  Michel Garin

LA LIBRE PENSÉE

Fédération

du Bas-Rhin

 lp67@laposte.net

 http://lp67.dyndns.org

 

Fédération

de Moselle

 lp57@wanadoo.fr

https://facebook.com/librepenseemoselle

 

 

 NON AU PROJET DES ÉGLISES CATHOLIQUE ET PROTESTANTES VISANT À RENDRE OBLIGATOIRE LENSEIGNEMENT RELIGIEUX DANS LES ÉTABLISSEMENTS DU SECOND DEGRÉ !

En octobre 2015, le président de l’Église Protestante d’Alsace et de Lorraine annonçait dans les DNA que les cultes statutaires d’Alsace et de Moselle (catholique, protestant et juif) réfléchissaient à un enseignement religieux dans les établissements du second degré appelé « Éducation au dialogue interreligieux et interculturel » qui associerait les autres religions.

Ce projet, qui a actuellement une forme achevée, a été publié dans la revue du Droit Local d’octobre 2016.

Sous couvert « d’Éducation au Dialogue Interreligieux et Interculturel » le cours de religion deviendrait une matière obligatoire dans les établissements publics du second degré, collèges et lycées. Il serait ouvert à d’autres religions : l’Islam et le Bouddhisme sont cités.

Un programme achevé suivant une grille de compétences allant de la 6ème à la terminale a été rédigé.

De même un référentiel de compétences, s’inspirant de ceux de l’enseignement public, a été élaboré pour les professeurs, qui seraient formés par les facultés de théologie catholique et protestante de l’université de Strasbourg.

Enfin le pilotage de cet enseignement serait confié à plusieurs comités. Une commission des autorités religieuses associerait les différents cultes entre eux. Dans le comité de parrainage, ils seraient associés aux représentants de l’État, recteur, préfet et à ceux des collectivités locales, région et département. Un troisième comité suivrait le contenu et la pédagogie des enseignements.

Il s’agit d’un projet de reconquête cléricale de l’enseignement public, alors que l’enseignement traditionnel de la religion n’est plus suivi que par une minorité d’élèves dans le second degré.

Ses promoteurs se présentent comme les représentants de toutes les religions. Ils arguent « d’un besoin social » de la lutte contre « l’analphabétisme religieux » et de la « prévention de la radicalisation ». Ils prétendent que ce projet a l’aval des autorités de l’État.

La Libre Pensée, qui demande l’abrogation du statut clérical d’Alsace Moselle, s’oppose à tout renforcement, même partiel, de ce statut, en l’occurrence l’enseignement de la religion à l’école.

Nous alertons tous les citoyens attachés à la liberté de conscience contre cette entreprise de lobbying clérical.

Nous nous saisirons de ce projet l’Observatoire de la Laïcité, et nous nous adresserons aux parlementaires de nos départements, au Président de la Région et des Conseils Départementaux.

 

PDF - 493 ko
Non au projet des églises catholique et protestantes
PDF - 259 ko
Education au Dialogue Interreligieux et Interculturel PROJET EDII porté par le Diocèse de Strasbourg et l’Union des Églises Protestantes d’Alsace et de Lorraine

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois